Le point sur la COVID-19 de la présidente de l’APASE pour le 5 mars 2021

Chers membres,

Il y aura bientôt un an, l’Organisation mondiale de la Santé déclarait que la COVID-19 était une pandémie. Dans le premier courriel que je vous ai adressé à ce sujet, je vous ai écrit que les mesures de télétravail établies au siège social de l’APASE seraient « en place jusqu’à la fin du mois de mars, lorsque nous réévaluerons la situation ». En rétrospective, il paraît bien naïf d’avoir cru que l’ensemble du problème puisse se régler en à peine quelques semaines. Cependant, comme vous, l’APASE a trouvé des moyens non seulement de s’adapter et de composer avec la situation, mais aussi de poursuivre ses importantes activités. Nous progressons dans des enjeux qui vont au-delà d’une simple réaction à la pandémie, mais qui s’inscrivent dans notre mission de défendre vos intérêts, de protéger la profession et de promouvoir la valeur d’un service extérieur professionnel.

Dans cette optique, je profite de l’occasion pour vous rappeler que la période de mise en candidature aux prix de l’APASE est ouverte jusqu’au 5 avril. L’année 2020 a amené le service extérieur à se surpasser à bien des égards, et nous devons veiller à ce que ce soit souligné. Si vous connaissez des agents et agentes du service extérieur dont le travail exceptionnel mérite d’être reconnu, veuillez prendre quelques instants pour présenter leurs candidatures. Nous accueillons volontiers des candidatures, pour toutes les filières, venant de toutes les parties intéressées, notamment les membres du service extérieur, le secteur privé, les ONG et le grand public. Tous les détails peuvent être consultés sur le site web de l’APASE.

Comme je l’ai mentionné dans mon dernier message, nous venons d’achever notre sondage auprès des membres concernant les répercussions de la pandémie sur vous toutes et tous. Près du tiers se sont donné la peine de répondre au questionnaire, et les résultats continuent de révéler des choses utiles, par exemple, les effets disproportionnés de la pandémie sur ceux et celles qui sont dans les missions à l’étranger ou qui ont de jeunes enfants. Nous analysons actuellement les résultats exhaustifs et nous nous en servirons dans nos activités de défense des intérêts et de prestation de services aux membres.

Je suis désappointée que l’employeur n’ait pas encore fourni plus de détails concernant sa stratégie de vaccination, mais, si nous avons bien compris, AMC s’attend toujours à ce que le PC et les enfants à charge soient vaccinés d’ici la fin de septembre, conformément à l’engagement du Premier ministre à l’égard de tous les Canadiens. Étant donné qu’il n’y aura pas d’approche universelle pour l’ensemble du réseau, votre mission et votre direction géographique resteront votre meilleure source d’information. L’APASE surveillera la situation afin de voir à ce que l’approche soit cohérente et équitable et d’obtenir des précisions concernant les situations de ceux et celles qui iront en affectation ou en réaffectation cet été. Nous continuons aussi à faire valoir qu’il ne faut pas s’attendre à ce que nos membres absorbent d’importants frais imprévus de quarantaine pour des déplacement entrepris dans le cadre de leur emploi.

La COVID-19 a mis en lumière un certain nombre de conditions préexistantes dans notre société, notamment les conditions effroyables dans lesquelles vivent les résidents d’un grand nombre de maisons de soins de longue durée au Canada. Depuis le mois de mai dernier, les agents négociateurs fédéraux exigent un changement de propriété de Revera Inc. car les preuves s’accumulent que le nombre de décès et de maladies attribuables à la COVID-19 est excessivement élevé dans ses établissements. Revera Inc. est une filiale à part entière de l’Office d’investissement des régimes de pensions du secteur public (OIRPSP), qui gère les investissements des régimes de pensions de la fonction publique fédérale. Lors d’une rencontre des présidents et présidentes des agents négociateurs, cette semaine, nous avons discuté des détails d’un nouveau rapport du Centre for International Corporate Tax Accountability and Research (CICTAR) qui révèle que l’entreprise et ses partenaires pourraient être engagés dans un stratagème d’évitement fiscal abusif. Les agents négociateurs font front commun, sachant que leurs membres ne veulent pas que leur régime de pensions profite des souffrances de nos aînés et ne veulent absolument pas être associés à une société qui évite de payer sa juste part en impôts. Veuillez consulter le site web de la Coalition canadienne de la santé pour en savoir davantage sur la situation et les mesures que vous pourriez prendre.

Au moment où nous nous apprêtons à sortir de la pandémie, et à la veille de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, il est important de faire en sorte que la relance économique et sociale du Canada soit inclusive. La COVID-19 a mis en évidence des écarts fondamentaux dans notre société et touché de façon disproportionnée les femmes – qu’il s’agisse de pertes d’emploi, de manque de places en garderie, d’accroissement du travail non rémunéré ou de hausse des cas de violence conjugale. Elle a également entraîné une érosion de gains âprement obtenus sur le plan de l’égalité des genres. Comme partie intégrante de son engagement, l’APASE appuie les efforts du gouvernement du Canada visant à établir un Plan d’action pour les femmes afin de garantir une réponse et une relance inclusives, féministes et intersectionnelles à la pandémie. Je vous invite à consulter le Sommet sur la réponse et la relance féministes du Canada, qui aura lieu les 8 et 9 mars, pour obtenir davantage de renseignements sur les mesures que les gouvernements, la société civile et tous les Canadiens peuvent prendre pour garantir une relance inclusive.

Parallèlement à tout cela, nous continuons à travailler à d’autres enjeux qui touchent nos membres, notamment les diverses mesures de dotation et les concours qui se déroulent à AMC et à IRCC. Si vous envisagez d’entamer un recours concernant un problème de dotation, veuillez consulter cette FAQ utile sur les plaintes de dotation. Si vous avez d’autres questions ou souhaitez discuter de votre cas particulier, veuillez communiquer avec Kim Coles.

Certains membres nous ont aussi fait part de leurs préoccupations au sujet de la façon dont les langues officielles sont traitées à IRCC et à AMC. Tanya Belleau, membre du Comité exécutif, mettra sur pied un groupe de travail chargé d’évaluer les situations et d’examiner comment l’APASE pourrait, dans le cadre de son mandat, agir de manière utile. S’il vous intéresse de prendre part à la discussion, veuillez envoyer un courriel à info@pafso.com afin qu’on vous mette en contact avec Tanya.

Conformément à l’engagement que nous avons pris envers vous à la fin de 2020, l’évaluation indépendante du projet pilote de présidence à temps plein est actuellement en cours. Seasonova Consulting communiquera bientôt avec les membres pour savoir ce qu’ils en pensent. Restez à l’affût : la semaine prochaine, vous recevrez un courriel distinct contenant leur questionnaire et les détails relatifs au groupe de discussion.

Notre série de petits déjeuners virtuels de l’APASE se poursuit; le prochain se tiendra le mardi 9 mars à 08h00, heure d’Ottawa. Joignez-vous à nous pour une discussion sur le leadership personnel et organisationnel avec Michel Salmon de Lumas Inc. Inscrivez-vous ici pour la séance sur Zoom.

Si vous avez d’autres questions ou préoccupations au sujet de votre situation particulière au travail, n’hésitez pas à communiquer avec notre directrice générale, Kim Coles. Elle s’empressera de vous mettre en contact avec l’un ou l’autre de nos conseillers en relations de travail. Pour toute autre question, il suffit d’envoyer un courriel à info@pafso.com en tout temps, et quelqu’un communiquera rapidement avec vous.

N’oubliez pas que nous tenons toujours nos pause-café virtuelles le mercredi à 10h30, heure d’Ottawa. Cliquez ici si vous voulez vous joindre à nous pour une conversation sans caractère officiel. En outre, si votre fuseau horaire vous empêche de vous joindre à nous à cette heure-là, n’hésitez pas à m’envoyer un courriel pour voir si nous pourrions organiser une séance convenable pour vous et vos collègues.

Il y aura bientôt un an depuis l’éclosion de la pandémie, et il est important de garder à l’esprit non seulement les obstacles que nous avons dû surmonter, mais aussi tout ce que nous avons réussi à accomplir face à l’adversité. Nos membres ont une fois de plus fait preuve de résilience, d’adaptabilité et, surtout, d’engagement envers la profession qu’ils ont choisie.

Prenez soin de vous et des autres. Je vous reviens dans deux semaines.

Cordialement,

Pam Isfeld
Présidente

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account