Le point sur la COVID-19 de la présidente de l’APASE pour le 3 juillet 2020

Chers membres,

J’espère que vous aurez tous et toutes eu la chance de vous détendre un peu à l’occasion de la fête du Canada. Compte tenu de tout ce qui arrive, il est plus important que jamais de pouvoir passer du temps de qualité entre amis et en famille.

La semaine a été plutôt tranquille à cause du congé en plein milieu. Le Conseil du Trésor a réduit la fréquence de nos réunions à une fois par semaine, et AMC a reporté notre rencontre hebdomadaire à la semaine prochaine. Ainsi, aucun développement majeur n’a eu lieu relativement à la stratégie de retour au lieu de travail, mais nos spécialistes de la santé et de la sécurité au travail continuent de plancher sur les détails des plans de réintégration à la centrale et dans les missions à l’étranger.

Nous continuons de faire pression pour obtenir des précisions sur d’autres enjeux importants, notamment le recours aux autres congés (code 699), et l’Employeur a promis de publier une politique exhaustive en la matière avant septembre. Nous sommes aussi engagés dans des discussions concernant le sort de nos membres à AMC et à IRCC qui ont été rapatriés en vertu de la DSE64 pour des raisons de vulnérabilité médicale un an ou plus avant la fin de leurs affectations. Notre position reste la même : aucun membre désirant retourner à la mission ne doit faire l’objet d’une transition de la DSE64 à la DSE15 avant d’avoir été soumis à une évaluation médicale adéquate par un professionnel qualifié ou une professionnelle qualifiée, même s’il faut pour ce faire dépasser le délai de six mois normalement prévu en vertu de la DSE64. Si vous vous trouvez dans cette situation et recevez une confirmation d’affectation vous avisant d’un changement de statut à la DSE15 sans une telle évaluation, veuillez communiquer immédiatement avec la directrice exécutive Kim Coles afin de discuter de vos options, y compris la possibilité de présenter une plainte en vertu de la Loi canadienne sur les droits de la personne. Nous n’hésiterons pas à nous prévaloir des recours officiels qui s’offrent à nous, mais nous gardons espoir d’en arriver à une solution avant que nos membres ne soient affectés. Dès que nous aurons quelque chose de concret à signaler, nous vous le ferons savoir.

Dans l’intervalle, votre équipe de l’APASE s’occupe d’un certain nombre de questions non liées à la COVID, notamment le concours FS03 actuellement en cours à AMC. Nous surveillons le processus, mais il importe de savoir que toutes les mesures de dotation débordent du cadre de notre convention collective et qu’ainsi, le seul appui que nous pouvons donner aux candidats individuels consiste à les guider jusqu’au bout dans la procédure de règlement des griefs établie par la Commission des relations de travail dans la fonction publique. Nous vous recommandons de poursuivre des discussions informelles à chaque étape du concours et de demander des accommodements le cas échéant. Si vous avez besoin d’aide dans la formulation de vos discussions, n’hésitez pas à demander conseil à notre équipe des relations de travail.

C’est aussi avec tristesse que je vous rappelle que notre ami et collègue Michael Kovrig est à présent détenu en Chine depuis 572 jours. Dans un effort de sensibilisation à son sort tragique et à celui de son compatriote canadien Michael Spavor, l’APASE a élaboré des graphiques pour fins d’utilisation dans nos interventions dans les médias sociaux. Cette trousse de graphiques comprend un profil et une photo de couverture, ainsi qu’un graphique que vous pouvez diffuser sur vos fils d’actualités et encourager les autres à amplifier. Je voudrais également vous demander, lorsque vous présidez une rencontre, de débuter en soulignant leur détention, par exemple par les mots suivants : « Aujourd’hui, il y a XXX jours que notre collègue de l’APASE, Michael Kovrig, et son compatriote canadien Michael Spavor sont détenus en Chine. » Il est important que nous gardions leur situation bien à l’esprit. Nous sommes conscients que l’enjeu est très complexe, mais nous voulons simplement voir notre ami et collègue de retour au pays.

Nous continuons de progresser dans les engagements que nous avions pris à votre égard avant la pandémie. Le groupe de travail qui pilotera la réforme et la relance de bout de papier a tenu sa première rencontre la semaine dernière. Le groupe est en voie d’établir des objectifs ambitieux avec des échéances serrées, mais, compte tenu de la valeur de bout de papier pour l’APASE – tant comme voie de communication que comme mémoire collective de notre profession –, le jeu en vaudra la chandelle en bout de ligne. Je vous tiendrai au courant des développements au fur et à mesure.

En outre, le travail se poursuit concernant le nouveau plan stratégique. Comme promis dans mon dernier message, nous avons réservé du temps pour un groupe de discussion virtuel le mercredi 15 juillet, à 12 h 30 HAE. S’il vous intéresse d’y participer, veuillez vous inscrire ici. Vous pouvez consulter l’ébauche du plan sur MonAPASE.

Comme je l’ai mentionné il y a quelques semaines, dans le cadre des efforts que l’APASE déploie pour mettre en lumière le problème du racisme systémique au travail, notre petit déjeuner-causerie du 14 juillet accueillera Richard Sharpe du Caucus des employés fédéraux noirs. Richard parlera de l’expérience vécue du racisme à l’égard des Noirs dans la fonction publique fédérale et proposera des moyens concrets pour que les personnes en situation d’autorité, tout comme l’ensemble des employés, deviennent de meilleurs alliés. En outre, et c’est là le plus important pour l’APASE, il parlera de la façon dont les syndicats peuvent mieux utiliser leur pouvoir dans la lutte contre le racisme. J’espère que vous pourrez vous joindre à nous pour cette discussion très importante. Veuillez cliquer ici pour vous inscrire à la séance sur Zoom.

Enfin, l’APASE a lancé son 10e concours annuel de photos. Vous pouvez en lire davantage sur le thème de cette année, Vision 2020, et consulter tous les détails de participation sur notre site web. J’ai hâte de voir ce que les adeptes de la photographie parmi nous auront réussi à capter à travers leurs lentilles cette année.

Si vous avez des questions ou préoccupations, n’hésitez pas à communiquer avec notre directrice exécutive Kim Coles. Elle s’empressera de vous mettre en contact avec l’un ou l’autre de nos conseillers en relations de travail. Si vous avez besoin d’aide pour autre chose ou si vous avez des questions, il suffit d’envoyer un courriel à info@pafso.com en tout temps, et nous communiquerons avec vous dans les plus brefs délais.

Et n’oubliez pas que nos pause-café virtuelles ont changé d’horaire. Elles se tiennent désormais les mardis, mercredis et jeudis à 10h30. Même si nous avons décidé d’interrompre les séances habituelles du mercredi en soirée pour les mois d’été, je serais heureuse d’organiser un appel pour quiconque aimerait que nous en tenions une. Si c’est le cas, veuillez m’envoyer un courriel d’ici la fermeture des bureaux, heure d’Ottawa, le mardi précédent.

Profitez bien du beau temps estival et n’oubliez pas de prendre soin de vous et des autres. À dans deux semaines!

Cordialement,

Pam Isfeld
Présidente

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account