Le point sur la COVID-19 de la présidente de l’APASE pour le 16 avril 2021

Chers membres,

Mon dernier message remonte à presque un mois et, dans ce court laps de temps, il semble que le printemps se soit installé ici, dans l’hémisphère nord. Quoique de nombreux pays partout dans le monde, y compris le Canada, soient actuellement aux prises avec la pire vague de la pandémie, le printemps n’en demeure pas moins une saison propice à l’optimisme. Les progrès marqués dans les programmes de vaccination au Canada et à l’étranger sont riches de promesses pour l’avenir.

Pour bon nombre d’entre vous, cet avenir prometteur comprend une nouvelle affectation plus tard cet été. Au début de la semaine, j’ai été heureuse d’apprendre que AMC collabore avec les Forces armées canadiennes à la vaccination de ceux et celles qui partiront en mission. Les détails restent encore flous, mais il s’agit d’un important pas dans la bonne direction.

Ceux et celles qui se rendront en affectation devront subir une évaluation médicale. D’après quelques-uns de nos membres, ces évaluations auraient été effectuées de façon injuste ou discriminatoire. Je tiens à vous rappeler que, depuis juillet, Santé Canada a établi un cadre en vertu duquel votre propre médecin traitant peut procéder à votre évaluation. Si vous avez des préoccupations au sujet de la manière dont votre évaluation s’est déroulée, n’hésitez pas à communiquer avec notre siège social pour obtenir de l’aide de l’un ou l’une de nos conseillers en relations de travail.

Comme je l’ai déjà mentionné, l’APASE, l’AFPC et les autres agents négociateurs sont sur le point d’amorcer une nouvelle ronde de négociations avec le Conseil du Trésor afin d’actualiser et de renforcer le Régime de soins de santé de la fonction publique (RSSFP). Les pourparlers qui ont tant tardé vont déboucher après que les syndicats de fonctionnaires fédéraux et l’Association nationale des retraités fédéraux eurent, plus tôt cette année, menacé d’intenter une poursuite au gouvernement pour l’obliger à se présenter à la table de négociation.

Le régime de soins de santé, qui protège la majorité des employés et des retraités de la fonction publique fédérale, n’a pas été actualisé de manière utile depuis 2006 et d’importantes mises à jour s’imposent pour tenir compte des récentes percées médicales, des hausses du coût des services de santé et des nouvelles technologies. Nous proposons une série exhaustive de modifications visant à améliorer le régime de soins de santé, notamment :

  • Augmenter la protection pour les soins de la vue (y compris la chirurgie oculaire au laser)
  • Augmenter la protection pour tous les services paramédicaux (par exemple, soins de physiothérapie, massothérapie, chiropractie)
  • Augmenter la protection pour les services psychologiques (y compris le montant maximum admissible et l’accès à un plus grand éventail de praticiens)
  • Ne plus exiger d’ordonnances pour les demandes de remboursement de soins paramédicaux
  • Nouvelle protection pour les services d’acupuncture
  • Nouvelle protection pour le cannabis à des fins médicales

Vous pouvez consulter la liste complète des modifications que nous et les autres agents négociateurs proposons ici sur notre site web.

Récemment, dans le cadre de notre série permanente de petits déjeuners virtuels de l’APASE, nous avons eu le plaisir d’accueillir le Dr Raywat Deonandan pour une importante discussion sur l’état actuel de la pandémie. Si vous n’avez pas eu la chance d’y participer, vous trouverez l’enregistrement intégral de l’activité sur notre canal YouTube. Notre prochain petit déjeuner aura lieu le mardi 11 mai et mettra en vedette Stewart Wheeler, chef du protocole du Canada, qui nous parlera du réseautage créatif en période de pandémie. Veuillez vous inscrire ici.

À propos de la série de petits déjeuners de l’APASE, Tim Martin, auteur, ancien collègue et ancien invité de la série, va rencontrer Hannah Thibedeau de la CBC pour une conversation sur le pouvoir et le potentiel des femmes dans l’optique de la sécurité internationale. Tim parlera à Hannah de son polar politique, Moral Hazards, et des enjeux qu’il soulève : l’intervention militaire, le viol comme arme de guerre et le rôle des chefs de guerre. La rencontre aura lieu le 20 avril, de 19h00 à 20h00, heure d’Ottawa. On peut se procurer ici des billets au coût de 25 $. Il s’agit d’une collecte de fonds pour Project TEMBO, un organisme de bienfaisance qui offre éducation et occasions de micro-affaires aux femmes et aux jeunes filles en Tanzanie.

Je suis ravie d’annoncer que le premier numéro de la relance de bout de papier est enfin sorti des presses et prêt pour diffusion. Le nouveau numéro est fantastique, et le comité de rédaction de bout planche actuellement sur des plans en vue d’une édition numérique, peut-être à temps pour l’automne. Je suis consciente que bon nombre d’entre vous de la région de la capitale nationale ne se rendent pas au bureau et pourraient donc rater cet important numéro de notre publication phare. Si c’est le cas, veuillez donner votre adresse postale personnelle à notre siège social, et nous verrons à ce que vous receviez votre exemplaire de bout de papier.

Enfin, nous restons très inquiets du sort réservé à notre ami et collègue Michael Kovrig à la suite du résultat de son procès à Beijing le 22 mars. Depuis le 10 décembre 2018, soit 858 jours, lui et son compatriote canadien Michael Spavor sont détenus arbitrairement en Chine. Nous sommes encouragés par la récente attention que le sort des deux Michael a suscitée dans la communauté internationale, notamment au Secrétariat d’État des É.-U. Nous espérons qu’une pression accrue au palier international aboutira éventuellement à la libération de Michael Kovrig et de Michael Spavor. Si vous souhaitez faire reuve de solidarité avec les deux Michael, n’hésitez pas à utiliser notre trousse de graphiques pour faire passer le message sur vos médias sociaux.

Comme toujours, si vous avez des questions ou préoccupations au sujet de votre situation particulière au travail, n’hésitez pas à communiquer avec notre directrice générale, Kim Coles. Elle s’empressera de vous mettre en contact avec l’un ou l’autre de nos conseillers en relations de travail. Pour toute autre question, il suffit d’envoyer un courriel à info@pafso.com en tout temps, et quelqu’un communiquera rapidement avec vous.

En outre, n’oubliez pas nos pause-café virtuelles du mercredi à 10h30, heure d’Ottawa. Cliquez ici si vous voulez vous joindre à nous. En outre, si votre fuseau horaire vous empêche de vous joindre à nous à cette heure-là, envoyez-moi un courriel pour voir si nous pourrions organiser une séance convenable pour vous et vos collègues.

Si vous vous trouvez dans une région où l’hiver a capitulé devant le printemps, tâchez d’en profiter au maximum et abandonnez-vous aux rayons du soleil. Les temps sont difficiles, mais il y a de l’espoir. Je vous reviens au début de mai. D’ici là, prenez soin de vous et des autres.

Cordialement,

Pam Isfeld
Présidente

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account