Mot de la présidente

Je suis très heureuse d’avoir été reportée à la présidence pour une autre année; la décision du Comité exécutif me permet ainsi de poursuivre les travaux que j’ai entrepris lorsque je suis revenue à l’été de 2017. La prochaine année revêtira une importance particulière pour l’APASE suite à la décision de l’AGA d’autoriser le financement du projet pilote de présidence à temps plein. Cette décision signifie qu’à compter de janvier, la présidence passera d’une activité bénévole à temps partiel à un poste rémunéré à temps plein.

Les responsabilités de la présidence restent celles qu’elles ont toujours été, mais on met davantage l’accent sur la défense des intérêts, les relations avec les médias, la gouvernance, le réseautage avec les membres et le rayonnement externe. Pour la première des deux années du projet pilote, le principal résultat attendu est l’Examen stratégique dont nous avons tant besoin, une analyse approfondie de la mission, des buts, des besoins et des ressources de l’APASE.

Bien que nous entamions notre 54e année à titre d’association professionnelle et d’agent négociateur du groupe FS, c’est la toute première fois que nous entreprendrons une évaluation si exhaustive de notre situation actuelle et de notre orientation. Dans le cadre de ce processus, nous allons consulter les membres et les parties prenantes sur toute la gamme de nos activités, notamment la négociation collective, la défense des intérêts, les Directives sur le service extérieur, les ressources humaines, la santé et la sécurité au travail, les communications, les finances et le personnel.

L’Examen stratégique se déroulera dans le contexte des négociations en vue du renouvellement de notre convention collective, l’une de nos grandes priorités. Parallèlement, nos efforts en matière de ressources humaines à IRCC et à AMC continueront de viser à faire en sorte que les agents du service extérieur aient l’occasion d’exécuter les tâches outre-mer pour lesquelles ils ont été recrutés, à promouvoir de l’avancement à intervalles réguliers plutôt que l’intérimat à long terme et à contrer les efforts d’AMC pour abroger le Programme de perfectionnement du service extérieur.

Sur le plan des communications, nous avons pris l’engagement de communiquer régulièrement avec les membres au sujet de la présidence à temps plein et d’autres enjeux. Je tenterai aussi de mieux sensibiliser les membres et le public au fait qu’être un agent ou une agente du service extérieur, c’est beaucoup plus qu’un simple emploi. C’est une vocation qui va bien au-delà des heures normales de travail et qui touche tous les aspects de nos vies, y compris ceux de nos conjoints, de nos enfants, de nos proches et même de nos animaux de compagnie. Nous sommes le groupe central de la fonction publique fédérale qui est appelé à servir à l’étranger, là où nous avons la responsabilité de représenter le Canada 24/7.

J’ai hâte de disposer du temps et des ressources voulus pour me consacrer à l’APASE dans cette période intéressante et stimulante que nous connaissons.

Pamela Isfeld
Présidente
Association professionnelle des agents du Service extérieur

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account