Les lauréats des Prix des agents du Service extérieur canadien 2014

Stephanie Duhaime, Nicholas Coghlan, Noëlla Nincevic, Eric Laporte

L’Association professionnelle des agents du Service extérieur (APASE) est heureuse d’annoncer les lauréats des Prix des agents du service extérieur canadien de l’APASE pour 2014, présentés le 12 juin au Centre national des Arts d’Ottawa.

NICHOLAS COGHLAN
Nicholas Coghlan était chef de bureau de l’ambassade du Canada à Djouba (Soudan du Sud) en décembre 2013, lorsque la violence a éclaté et déclenché une crise humanitaire dévastatrice. Nicholas a négocié des places à bord de vols américains, britanniques et européens afin d’évacuer 300 Canadiens, dont nombre d’entre eux étaient d’anciens réfugiés de la guerre civile soudanaise victimes de la violence. Dans la chaleur accablante, travaillant à partir du véhicule du bureau battant pavillon canadien dans le stationnement de l’aéroport, Nicholas a identifié les Canadiens en fuite et les a escortés vers l’embarquement pour des vols de départ. À la fin de chaque journée épuisante, Nicholas dressait des rapports de situation et des analyses politiques éclairées de manière à tenir le gouvernement au fait de l’évolution rapide des choses. Après l’évacuation au Kenya à la fin de décembre, Nicholas a continué de prendre des dispositions pour que l’ONU évacue des Canadiens de points chauds éloignés et de faire d’éreintants aller-retour quotidiens en auto à Djouba afin de garantir leur départ en toute sécurité pour le Canada. Nicholas, qui est retourné depuis au Soudan du Sud, reçoit le prix de l’APASE pour son leadership inspirant, sa compétence en gestion de crise et son service exceptionnel à des Canadiens en péril.

STÉPHANIE DUHAIME
Stéphanie Duhaime est la première et seule diplomate canadienne à résider en Irak depuis 1990. En moins d’un an, Stéphanie a ouvert un bureau de l’ambassade du Canada au sein de l’ambassade britannique, ainsi qu’un bureau commercial satellite à Erbil, dans le nord de l’Irak. Elle a organisé trois visites ministérielles, joué un rôle crucial dans le règlement fructueux d’un litige entre Bombardier et les autorités irakiennes et co-organisé une mission commerciale avec le Conseil de Commerce Canado-Arabe – la première en Irak en plus de 25 ans. Stéphanie a géré l’éventail complet des relations officielles avec l’Irak, fourni des services consulaires aux Canadiens et su composer avec des problèmes d’immigration complexes et délicats. Elle a accru la visibilité du Canada en Irak et convaincu les entreprises canadiennes qu’il est possible d’y faire affaires. Et tout cela, dans un contexte politique, opérationnel et de sécurité extrêmement difficile. Stéphanie reçoit le prix de l’APASE pour ses réalisations dans la promotion des intérêts diplomatiques et commerciaux du Canada en Irak.

ÉRIC LAPORTE
Lorsque le typhon Haiyan, le plus fort ouragan jamais consigné, a frappé les Philippines en 2013, le ministre Baird a demandé à Éric Laporte, directeur adjoint, Direction des affaires humanitaires et des interventions lors de catastrophes, de diriger l’équipe mixte civilo-militaire aux Philippines chargée d’évaluer la situation et de fournir des conseils concernant une réaction adéquate de la part du Canada – tâche habituellement réservée à un cadre supérieur. Malgré des conditions épouvantables et l’obligation de produire des résultats rapidement sous forte pression, Éric a su, par son tact, sa compassion et sa sensibilisation à la culture, mériter la confiance des autorités philippines tout en formulant des recommandations qui tenaient compte à la fois des besoins des Philippines et des capacités du Canada. Le gouvernement des Philippines et les Nations Unies ont louangé le déploiement de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe (EICC) à l’île de Panay qui en est résulté, ainsi que les autres mesures que son équipe ont recommandées, pour leur sensibilité exemplaire aux besoins locaux et comme modèle parfait de coopération civilo-militaire. Éric Laporte reçoit le prix de l’APASE de 2014 pour son rendement, son leadership et sa détermination exceptionnels sous extrême pression à la suite d’une grande catastrophe.

NOËLLA NINCEVIC
Noëlla Nincevic, employée chevronnée des opérations de Citoyenneté et Immigration à Nairobi, Beijing, Bogota et Mexico, se voit attribuer un prix à titre de gestionnaire motivée par les normes d’éthique le plus élevées, qui crée des environnements de travail positifs et constructifs permettant d’améliorer le service à la clientèle et la productivité ministérielle, tout en accroissant la compétence, la confiance et l’engagement de ses subordonnés. Par exemple : lorsqu’elle gérait une section de 11 personnes à Beijing, ses solides aptitudes à l’analyse et son engagement en matière d’amélioration constante ont permis à son équipe de livrer des visas à des conjoints à destination du Canada deux fois plus rapidement que selon les normes de traitement prescrites par CIC. Elle sait traiter avec sensibilité, mais fermeté, les cas difficiles et les employés sous-performants et elle est renommée pour son pot à biscuits bien garni, ses maximes inspirantes et sa propension à célébrer les étapes clés professionnelles et personnelles de ses employés. Noëlla reçoit le prix de l’APASE pour son excellence comme gestionnaire, leader, source d’inspiration et innovatrice.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?