Les lauréats des Prix des agents du Service extérieur canadien 2005

g à d:  Nicolas Drouin et Robert Blackburn, SNC-Lavalin International

NICOLAS DROUIN
Nicolas Drouin, actuellement deuxième secrétaire (Immigration) à Moscou, a été choisi comme lauréat d’un prix de l’APASE par suite de son travail exceptionnel au cours des 12 derniers mois dans la réinstallation de réfugiés de l’Asie centrale et de la Russie au Canada. Au cours de cette brève période, il a fortement élargi le programme de réfugiés de Moscou de manière à tenir compte du nombre croissant de réfugiés à réinstaller référés par les bureaux du HCNUR au Tadjikistan et en Ouzbékistan : de 357 en 2003 jusqu’à approximativement 1600 en 2005. Les défis à relever aux plans de la planification des voyages, de la logistique et du processus de sélection étaient énormes, mais Nicolas a obtenu des résultats exceptionnels : sélection définitive de plus de 1000 réfugiés pour fins de réinstallation, soit un nombre de beaucoup supérieur à la norme. Le rendement de Nicolas est attribuable à son excellent jugement, à sa connaissance det la région et à un processus d’entrevues pénétrantes pour les plus de 2400 cas. Il a mérité des commentaires forts élogieux non seulement de ses gestionnaires et de ses collègues, mais aussi de tout un éventail d’autres personnes œuvrant au sein d’organisations internationales de soutien des réfugiés, notamment pour son approche positive et sa réceptivité à concilier la protection des réfugiés et les intérêts du Canada en matière de sécurité nationale.

g à d: Karen Foss et Graham Lyon, Petro-Canada, London, England

KAREN FOSS
Karen Foss, a été mise en candidature pour un prix de l’APASE 2005 pour sa contribution à la réaction du gouvernement du Canada au tremblement de terre et au tsunami du 26 décembre en Aceh et dans le nord de Sumatra. En janvier 2005, Karen a été envoyée à Banda Aceh pour ouvrir une Maison du Canada. Elle continue de représenter le Canada de cet avant-poste d’une personne, dans la région la plus lourdement touchée. À partir de la Maison du Canada, Karen assure la liaison et la coordination de l’après-tsunami avec le gouvernement de l’Indonésie, les organismes de l’ONU, les ONG canadiens, indonésiens et internationaux, la police indonésienne, les médias et de nombreux autres intervenants. Son appui aux travailleurs de l’aide humanitaire canadiens a facilité leur travail et accru leur sécurité. Karen a géré avec succès toute une gamme de missions canadiennes chargées d’évaluer les besoins et d’établir les stratégies de reconstruction. Elle a aussi fait preuve d’une grande efficacité en renseignant les médias canadiens sur la contribution du Canada aux efforts de reconstruction et d’aide. Son dévouement, son calme et son professionnalisme, sa débrouillardise pour ce qui est de tenter de satisfaire les besoins des Canadiens et des Canadiennes dans la région et sa compassion dans ses interactions quotidiennes avec les diverses localités ont joué un rôle crucial dans la représentation du Canada dans ces circonstances très difficiles.

g à d: V. Peter Harder et Jean Jacques Gauthier

JEAN JACQUES GAUTHIER
Jean Jacques Gauthier, a été choisi comme lauréat d’un prix de l’APASE cette année en reconnaissance du dévouement et de l’engagement qui ont caractérisé sa longue carrière dans le Service extérieur, durant ses nombreuses affectations en Afrique et au Moyen-Orient, ainsi qu’à l’administration centrale. Au cours de ses 28 ans de carrière dans le Service extérieur, Jean s’est retrouvé au cœur même de nombreuses crises : il a notamment aidé à évacuer des Canadiens et des Américains de Bagdad en 1990 et négocié avec les rebelles dans la région orientale du Zaïre, au milieu des années 1990. Dans son affectation actuelle, Jean s’est fait remarquer par son travail dans le cadre de la Conférence internationale sur les grands lacs de l’Afrique, où il a appuyé le rôle de l’ambassadeur et a agi à titre de secrétaire général des Amis de la Conférence internationale sur la Région des grands lacs. Jean est reconnu pour sa ténacité et son dévouement inlassable à l’égard des initiatives canadiennes non seulement en Afrique, mais aussi dans toutes ses affectations. Il est également reconnu pour son esprit d’initiative et sa créativité face à d’innombrables obstacles et circonstances difficiles. Travailleur et voyageur infatigable, il a profondément à cœur les cultures qu’il connaît si bien et il y est très sensible. Il incarne les meilleures traditions du Service extérieur canadien.

g à d : Patricia Cronin (pour Andrew Smith) et Ken Sunquist

ANDREW SMITH
Andrew Smith, délégué commercial principal et conseiller à notre ambassade de Beijing, reçoit un prix cette année en reconnaissance de son rendement exceptionnel dans toute une gamme de portefeuilles exigeants. Tout récemment, en novembre 2004, Andrew a été chargé de gérer l’équipe de Beijing, composée de quelque 25 personnes, mise sur pied pour planifier l’importante visite commerciale du Premier ministre en Chine, en janvier 2005. Andrew a mobilisé ses troupes et les a motivées en vue de présenter un très fructueux programme d’activités commerciales aux plus de 360 participants. Sous sa direction éclairée, son équipe est parvenue à livrer une mission de fort calibre portant fruit, malgré des contraintes de temps et des attentes extraordinaires. Le rendement exemplaire d’Andrew à Beijing l’hiver dernier n’est qu’un exemple frappant de l’excellence de son rendement depuis qu’il a joint les rangs du Service extérieur, d’abord dans son affectation au Japon, puis à titre de directeur adjoint de la Direction de la Chine et de la Mongolie, en 2001-2004. Andrew a à maintes reprises mérité des éloges pour l’influence positive qu’il a sur ses employés et pour sa capacité de les motiver à produire au-delà de ce qu’ils auraient pu croire possible. Voilà les qualités qui lui ont valu ce prix.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?